L’après COVID-19 à Saint-Pierre-et-Miquelon ?

Photo Denis Garnier à la pointe du diamant.

_____

« Il nous faudra rebâtir une indépendance agricole, sanitaire, industrielle et technologique française », a plaidé Emmanuel Macron dans son allocution du 13 avril. Oui ! C’est certain ! Y compris à Saint-Pierre-et-Miquelon.

__________

Les déclarations du Président de la République nous permettent de nous mettre à la recherche des puissances du rêve qui nous font chercher le bonheur au-delà de la Sagesse.

En complément, l’article du 19 mars 2020: « L’après Covid-19 pour de grandes espérances »

_____

Qu’est-ce qui est bon pour la population ?

J’ai récemment publié un premier article pour féliciter les autorités locales qui se sont unanimement entendues pour décider de passer du confinement des habitants à celui de l’archipel. Vous vous rendez compte ? Maire ancien et nouveau de Saint-Pierre, maire de Miquelon, Président de la Collectivité, Député, Sénateur, Président de la Cacima, Préfet, tous unanimes ! C’est assez rare pour être salué. En fait, ces acteurs locaux se sont posé la question: « Qu’est-ce qui est bon pour la population ? » Il faudrait qu’ils se posent la même question avant chaque décision !

Il y a matière à réflexions chez nous ! Les jeunes qui partent aux études ne reviennent pas ; les retraités de la fonction publique s’en vont ; les prix sont en moyenne 40% plus chers qu’ailleurs ; l’inflation reste au double de celle de l’hexagone ; les salaires ne suivent pas ; les commerces et le tourisme sont en grande difficulté ; certains secteurs ont du mal à trouver de la main d’œuvre ; plus de 90% des biens de consommation sont importés, etc.

Mais l’archipel ce sont aussi des atouts importants qui permettent une vie agréable ; les enfants peuvent se promener à tout âge, librement et sans crainte ; nous sommes à l’abri du brouhaha des grandes villes, de la canicule et des chaleurs humides. Nous pourrions même imaginer que, dans le cadre du réchauffement climatique, l’archipel devienne un refuge tempéré à taille humaine et apaisé. Un refuge ! Un tissu associatif hors du commun. De plus, nous avons pu constater que le territoire peut se protéger des pandémies extérieures avec efficacité. Les services publics sont à cinq minutes de n’importe quel habitant. Sans oublier, la mer, les ports, les lacs, la forêt boréale les grandes plaines de Miquelon et ses modestes reliefs accessibles à tous. En tournant la tête, nous pouvons admirer, le matin les levers et le soir les couchers de soleil aux reflets incomparables. Alors oui, ça vaut le coup de modifier la trajectoire de récession sur laquelle il se trouve aujourd’hui, pour embrasser l’avenir avec confiance et pour entreprendre les développements nécessaires pour accueillir de nouveaux arrivants dans de bonnes conditions. Mais pour cela il faut une volonté politique et un engagement collectif.

Jamais dans l’histoire d’un pays ou au niveau international, une crise sanitaire n’a fait l’objet d’une telle privation de liberté, d’aller et de venir, un tel arrêt de l’économie. C’est donc son caractère exceptionnel qu’il nous faut retenir et en tirer tous les enseignements pour améliorer le présent. Il est possible de tout critiquer et de mon côté je ne m’en prive pas. Par exemple, après cette crise, est-ce que la reconstruction du quai de croisières pour accueillir le moyen de transport le plus polluant du monde reste une priorité ? Un simple aménagement ne serait-il pas suffisant ? Un nouvel allongement de la piste de l’aéroport ne serait-elle pas plus pertinente économiquement pour assurer des vols directs complets et réguliers, pour désenclaver l’archipel ? Ne serait-il pas intéressant d’intégrer Air-Saint-Pierre dans le domaine public pour sécuriser les emplois et protéger l’entreprise des crises à venir ? Idem pour la distribution de l’énergie pétrole. Comment assurer l’indépendance alimentaire ? L’agriculture ? L’élevage ? Etc. Ne serait-il pas nécessaire, sans devoir attendre l’État, de créer un fonds de solidarité propre à l’archipel pour répondre dans l’urgence aux calamités naturelles qui peuvent encore se produire ?

Aux critiques, les propositions doivent suivre. Je ne suis qu’un blogueur qui jette son regard sur la vie de l’archipel en sachant qu’il ne peut pas être aussi riche de connaissances que celui des Saint-Pierrais et Miquelonnais qui habitent ici depuis plusieurs générations. C’est donc en toute modestie que je livre ici quelques pistes de réflexions pour le développement de l’archipel.

Elles seront développées en 5 articles à suivre :

  1. Assurer la sécurité alimentaire de l’archipel,
  2. Instaurer un revenu de base,
  3. Créer une monnaie locale ,
  4. Engager une révolution fiscale et commerciale.
  5. Développer une santé au travail universelle pour le territoire

Tout ceci doit faire système, s’additionner et se penser pour ne retenir que ce qui est bon pour la population, pour que les conditions de vie dans l’archipel soient économiquement et socialement attirantes. Nous avons la qualité du site. Il faudrait passer à la qualité des engagements.

Si nous sommes géographiquement isolés, des rapports ont déjà dressé des perspectives intéressantes pour l’archipel. Ces différents points sont versés au débat pour réaliser un modèle d’équilibre entre la nature et les hommes, entre l’économique et le social.

Qui, dans l’archipel veut mener cette réflexion ? Qui peut la conduire ? Les élus et acteurs locaux sont-ils prêts avec la même unanimité pour s’engager dans cette voie ? Et vous, lectrices et lecteurs de cet article ? Seriez-vous prêtes, prêts, à participer à des échanges sur ces thèmes ou autres à produire ?

___

La méthode :

Si les retours sur cet article et les autres à paraître, suscitent un intérêt dans la population, c’est-à-dire 4 à 5 personnes par thème (ou autre sujet à soulever), alors il sera possible d’organiser des ateliers de réflexion à partir du mois de septembre/octobre, pour parfaire les idées. Réfléchir ensemble pour que l’archipel soit plus confiant en son avenir, en dehors de tout esprit partisan. Conjuguer l’économique et le social de manière apaisée.

Un des sujets vous intéresse ? Prenez contact : ICI

________________

Quelques rapports intéressants :

_________

Je soutiens

Nota : J’ai noté que l’association que je soutiens modestement tous les mois, « CCFD-Terre Solidaire », lance un appel « avec toutes les forces progressistes et humanistes […] pour reconstruire ensemble un futur, écologique, féministe et social, en rupture avec les politiques menées jusque-là et le désordre néolibéral ».

Le texte présenté ici:

« Plus jamais ça ! » ou 18 responsables d’organisations syndicales, associatives et environnementales appellent à préparer « le jour d’après »« 

Je soutiens !

__________

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s