Ukraine : « Je ne comprends pas cette excitation de l’Union Européenne relayée par la France ! »

« EN FOURNISSANT 450 MILLIONS d’€ D’ARMES A L’UKRAINE, LA COMMISSION EUROPÉENNE COMMET UN ACTE DE GUERRE QUI N’EST PAS DANS SES COMPÉTENCES ! EN FAISANT CELA, LA COMMISSION EUROPÉENNE VIENT DE FAIRE UN COUP D’ÉTAT INSTITUTIONNEL ! »

« La Commission européenne n’a aucune compétence en matière de défense. C’est aux parlements nationaux de décider ! La France aurait pu avoir un rôle de stabilisation, car c’est la seule puissance nucléaire en Europe, membre permanent du Conseil de sécurité, de l’OTAN et de l’ONU ! En acceptant cela, la France contribue à accentuer les tensions ! Je ne comprends pas cette excitation de l’Union européenne relayée par la France ! » Pour les sanctions, il faudrait au moins respecter le droit international. C’est à l’ONU de mettre des sanctions ! C’est à l’ONU que doit se décider les sanctions ! Pas à l’Europe ! »

C’est ainsi que s’exprime Yves Pozzo di Borgo, ancien sénateur et ancien vice-président de la Commission des affaires étrangères et de la Défense du Sénat, invité d’André Bercoff sur SUD-RADIO.

Yves Pozzo di Borgo, ancien sénateur et ancien vice-président de la Commission des affaires étrangères et de la Défense du Sénat et Slobodan Despot, écrivain et créateur d’Antipresse.net sont les invités d’André Bercoff.

__________

Les propos de Slobodan Despot (à partir de la 12e minute de la vidéo), démontrent qu’il n’y a pas de cohérence entre la situation actuelle et au moins deux événements antérieurs bien plus graves que l’invasion russe actuelle et qui se sont produit au sein de l’Europe depuis 1945.

1 – Éradication de la population serbe en 1995 !

L’armée croate a procédé à une opération de nettoyage ethnique intégrale, ou toute une population qui vivait séculairement sur ses terres a été expulsée en 4 jours seulement, avec des conseillers et un encadrement américain. À l’époque, les médias occidentaux ont approuvé cette opération !!!

Ce sont ainsi, de 200 000 à 250 000 Serbes, dont l’armée serbe de Croatie au complet, qui fuirent en direction de la République fédérale de Yougoslavie ou de la République serbe de Bosnie. Les Serbes restés furent victimes de crimes de guerre de la part de membres de l’armée et de la police croates : assassinats, actes de tortures, actes de pillages, représailles aveugles envers les civils et les membres des forces armées serbes de Croatie qui se retiraient. (Source)

L’Europe n’a rien dit !

2- En 1999, destruction de la Serbie !

L’OTAN, sans consultation du Conseil de sécurité de l’ONU, et sans consultation des parlements nationaux, donc sans déclaration de Guerre, a bombardé la Serbie pendant 78 jours en faisant 40 000 sorties aériennes, en détruisant toutes les infrastructures civiles de la Serbie, pour détacher le Kosovo de la Serbie.

Ancienne province serbe, le Kosovo a proclamé en 2008 son indépendance, mais elle n’a pas été reconnue par Belgrade qui encourage les Serbes vivant au Kosovo – majoritairement albanais, sauf dans le nord -, à ne pas reconnaître l’autorité de Pristina. Le risque de conflit est plus que jamais présent. (Kosovo-Serbie: Fortes tensions pour une histoire de plaques d’immatriculation21 septembre 2021)

Et maintenant ?

Pour comprendre, il convient d’établir un parallèle avec la situation qui opposait les États-Unis à Cuba. La crise des missiles de Cuba est une suite d’événements qui ont opposé les États-Unis et l’Union soviétique au sujet des missiles nucléaires soviétiques pointés en direction du territoire des États-Unis depuis l’île de Cuba. Cette crise a mené les deux blocs au bord de la guerre nucléaire.

Aujourd’hui, c’est l’inverse. Les États-Unis veulent poursuivre l’implantation de missiles autour de l’URSS en annexant les pays limitrophes dans l’OTAN. Le pays menacé, l’URSS, réagit comme l’avaient fait les Américains au sujet de Cuba !

Comme le dit Slobodan Despot dans cet entretien,

« Il faudrait réfléchir un tout petit peu à ce que l’on fait et manifestement, les Européens agissent comme des poules décapitées dans une basse-cour ! »

__________

Pour aller plus loin :

4 commentaires

  1. La situation est très inquiétante. En faisant espérer à l’Ukraine la possibilité d’entrer dans l’Otan ou dans l’Europe, ces deux entités font monter la pression sur la Russie, alors même qu’elles savent que celle-ci peut réagir encore plus brutalement qu’elle l’a fait jusqu’ici. L’Otan ou l’Europe en Ukraine, c’est vrai, c’est la situation inverse de la crise des missiles russes à Cuba.

    J’aime

  2. L’Europe est inféodée aux USA, sans se rendre compte que c’est elle qui va payer les pots cassés. Quant à l’Amérique, comme depuis sa constitution, elle ne pense qu’à ses propres intérêts ; toute sa vie n’est constituée que de guerres et de massacres. Et contrairement à ce que racontent la plupart des manuels d’histoire européens, l’Europe a été libérée du joug nazi surtout grâce à l’URSS ! Si cette dernière n’avait pas mobilisé les panzers d’Hitler sur le front de l’Est lors du débarquement, pas sûr que ce dernier aurait été couronné de succès…

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s