La transmission de la COVID-19 par les personnes vaccinées s’accroit !

Un bref article bien référencé et publié le 19 novembre dernier dans la célèbre revue du Lancet-Europe, met un sacré coup d’arrêt aux certitudes passées. Le résumé est réalisé en 5 points ci-dessous par le site REINFO-COVID :

  • La part des personnes vaccinées dans la transmission de la covid -19 est en augmentation constante,
  • Les personnes vaccinées transmettent la maladie autant que les non-vaccinés à leurs contacts familiaux,
  • La charge virale maximale est identique entre les vaccinés et les non-vaccinés,
  • Au royaume Uni, la probabilité d’avoir la covid était plus élevée chez les vaccinés que chez les non-vaccinés pour toutes les personnes de plus de 30 ans,
  • Dans un cluster israélien causé par un vacciné, 14 personnes vaccinées ont eu des formes graves et sont décédées pour certaines alors que les deux seules personnes non-vaccinées ont eu des formes légères.

__________

Et donc, les affirmations du Professeur Christian Vellot de décembre 2020 remontent à la surface en forme de vérités :

  • « Il est donc stupide de vouloir vacciner les populations non sensibles, et notamment les jeunes, au prétexte que des variants circulent. Il faut faire exactement le contraire. »
  • « Par ailleurs, 80 % des personnes porteuses du virus étant asymptomatiques, il serait important, afin de limiter ce chevauchement entre contaminés et vaccinés, de faire une détection systématique avant vaccination, ce qui n’est pas le cas. »

Voir article complet de juillet 2021, « 100 % des vaccinés sont les messagers potentiels des variants ! »

Lorsque « 60.000 scientifiques demandent l’arrêt de la vaccination de masse« , ça fait sens !

Et tant d’autres publications qui sortent et qui démentent formellement les affirmations des gouvernements qui veulent ainsi justifier des mesures liberticides.

__________

L’article publié dans le Lancet-Europe:

« La pertinence épidémiologique de la population vaccinée contre la COVID-19 augmente

« On s’attendait à ce que les taux élevés de vaccination contre la COVID-19 réduisent la transmission du SRAS-CoV-2 dans les populations en réduisant le nombre de sources possibles de transmission et réduisent ainsi le fardeau de la maladie COVID-19. Des données récentes indiquent toutefois que la pertinence épidémiologique des personnes vaccinées contre la COVID-19 augmente. Au Royaume-Uni, il a été décrit que les taux d’attaque secondaires chez les contacts familiaux exposés à des cas index entièrement vaccinés étaient similaires à ceux des contacts familiaux exposés à des cas index non vaccinés (25% pour les vaccinés contre 23% pour les non vaccinés). 12 des 31 infections chez les contacts familiaux entièrement vaccinés (39 %) provenaient de cas index épidémiologiquement entièrement vaccinés. La charge virale maximale ne différait pas selon le statut vaccinal ou le type de variante [[1]].

En Allemagne, le taux de cas symptomatiques de COVID-19 parmi les personnes entièrement vaccinées (« infections révolutionnaires ») est rapporté chaque semaine depuis le 21. Juillet 2021 et était de 16,9% à ce moment-là chez les patients de 60 ans et plus [[2]].

Cette proportion augmente de semaine en semaine et était de 58,9 % sur 27. Octobre 2021 (Figure 1) fournissant des preuves claires de la pertinence croissante des personnes entièrement vaccinées comme source possible de transmission. Une situation similaire a été décrite pour le Royaume-Uni. Entre la semaine 39 et la semaine 42, un total de 100 160 cas de COVID-19 ont été signalés chez des citoyens de 60 ans ou plus. 89 821 sont survenus chez les personnes complètement vaccinées (89,7 %), 3 395 chez les personnes non vaccinées (3,4 %) [[3]].

Une semaine auparavant, le taux de cas de COVID-19 pour 100 000 personnes était plus élevé dans le sous-groupe des vaccinés que dans le sous-groupe des non vaccinés dans tous les groupes d’âge de 30 ans ou plus. En Israël, une épidémie nosocomale a été signalée impliquant 16 travailleurs de la santé, 23 patients exposés et deux membres de leur famille. La source était un patient COVID-19 entièrement vacciné. Le taux de vaccination était de 96,2 % chez toutes les personnes exposées (151 travailleurs de la santé et 97 patients). Quatorze patients entièrement vaccinés sont tombés gravement malades ou sont décédés, les deux patients non vaccinés ont développé une maladie bénigne [[4]].

Les Centres for Disease Control and Prevention (CDC) des États-Unis identifient quatre des cinq principaux comtés ayant le pourcentage le plus élevé de population entièrement vaccinée (99,9 à 84,3%) comme des comtés à transmission « élevée » [[5]].

De nombreux décideurs supposent que les vaccinés peuvent être exclus comme source de transmission. Il semble être extrêmement négligent d’ignorer la population vaccinée en tant que source possible et pertinente de transmission lorsqu’il s’agit de décider des mesures de contrôle de la santé publique.

Graphique 1
Graphique 1Taux de vaccination et proportions de personnes entièrement vaccinées parmi les cas symptomatiques de COVID-19 (≥ 60 ans) en Allemagne entre 21 ans. Juillet et 27. Octobre 2021 d’après les rapports hebdomadaires de l’Institut Robert Koch [[2]]

__________

Déclaration de contribution de l’auteur

GK, en tant qu’unique auteur de cette lettre, a contribué à tous les aspects du texte.

Déclaration d’intérêts concurrents

L’auteur n’a pas d’intérêts concurrents à déclarer

Références

[1]. Singanayagam A – Hakki S – Dunning J al. Transmission communautaire et cinétique de la charge virale de la variante du delta du SRAS-CoV-2 (B.1.617.2) chez les personnes vaccinées et non vaccinées au Royaume-Uni : étude de cohorte prospective longitudinale.Lancet Infect Dis. 2021;https://doi.org/10.1016/S1473-3099(21)00648-4

[2]. Robert Koch-Institut. Wöchentlicher Lagebericht des RKI zur Coronavirus-Krankheit-2019 (COVID-19). AKTUALISIERTER STAND FÜR DEUTSCHLAND 22. Juillet 2021. https://www.rki.de/DE/Content/InfAZ/N/Neuartiges_Coronavirus/Situationsberichte/Wochenbericht/Wochenbericht_2021-07-22.pdf?__blob=publicationFile (consulté le 28. Septembre 2021).

[3]. Agence de sécurité sanitaire du Royaume-Uni. Rapport de surveillance du vaccin contre la COVID-19. Semaine 4328. Octobre 2021. https://assets.publishing.service.gov.uk/government/uploads/system/uploads/attachment_data/file/1029606/Vaccine-surveillance-report-week-43.pdf (consulté le 1. novembre 2021).

[4]. Shitrit P – Zuckerman NS  – Mor O  – Gottesman BS Chowers M.Épidémie nosococomale causée par la variante Delta du SRAS-CoV-2 dans une population hautement vaccinée, Israël, juillet 2021.Euro Surveill. 2021; 26 2100822https://doi.org/10.2807/1560-7917.ES.2021.26.39.2100822

[5]. Subramanian SV  Kumar A.L’augmentation de la COVID-19 n’est pas liée aux niveaux de vaccination dans 68 pays et 2947 comtés aux États-Unis.Eur J Epidemiol. 2021;https://doi.org/10.1007/s10654-021-00808-7

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s