Macron garde le cap sur l’avenir des riches !

Maintenir le « Cap sur l’avenir »(1) des riches. Avant même la fin de la crise sanitaire, dès le 1er juillet 2021, ce sont les chômeurs qui vont payer les premiers ! De nouvelles études de cas produites par l’Unédic, révèlent des ruptures d’égalité colossales générées par la réforme d’assurance-chômage. À emploi et salaire égal, des personnes pourront percevoir des allocations cinquante fois moins élevées que d’autres.

Selon l’Unédic, les allocations chômage pourront baisser, dans le pire des cas, de 40 % à 50 %. La première version de la réforme, retoquée par le Conseil d’État, prévoyait une baisse jusqu’à 80 %. (article Médiapart ICI)

« S’il faut résumer la politique économique et sociale conduite par Emmanuel Macron, sans doute peut-on retenir deux réformes particulièrement symboliques, l’une prise durant la première année de son quinquennat, l’autre dans la dernière : la réforme fiscale et celle de l’assurance-chômage. Pour commencer, la suppression de l’impôt de solidarité sur la fortune (ISF) et l’instauration d’une « flat tax » sur les revenus du patrimoine et de l’épargne au profit des plus riches. Et pour finir, une remise en cause des droits et protections des plus pauvres, ceux qui ont perdu leur emploi.«  (2)

« Pour son second mandat, Macron promet l’austérité ! » C’est le titre explicite d’un article de Romaric Godin dans les colonnes de médiapart. Surtout ne rien changer en poursuivant la réduction des dépenses publiques ; poursuite du blocage des salaires dans la Fonction publique, les suppressions d’emplois, les privatisations et la baisse du niveau des retraites, etc. Tout y passera.

Il faut donc être clair, poursuit le journaliste : « le programme du gouvernement Macron vise à institutionnaliser l’austérité. […] Il est piquant de constater que la seule leçon retenue de la crise sanitaire a été qu’il fallait appliquer à l’État dans son ensemble le régime qu’on a appliqué depuis dix ans à la santé… »

On peut mesurer le résultat prévisible en observant le délabrement dans lequel se trouve aujourd’hui le système hospitalier. Il préfigure de l’état de la France après le passage de Macron à la tête de l’État puisque les mêmes recettes vont s’abattre sur les mêmes secteurs. Seuls les riches vont s’en sortir et ce n’est pas une espérance pour la jeunesse.

_____

Notes : (1) « Cap sur l’Avenir » représente la Macronie en terre de Saint-Pierre-et-Miquelon, présidé par la ministre de la mer, Annick Girardin et le député LREM Stéphane Claireaux.

(2) Extrait article de Laurent Mauduit : « Macron tient son cap : l’égoïsme de classe »

__________

Pour aller plus loin :

Par exemple, après la crise des 2007/2008, l’Europe a injecté 1 000 milliards d’Euros dans le système bancaire (Libération Piketty – 28/10/2008) . Le système est tellement opaque que des économistes se demandent « Où sont passés les 1000 milliards de la Banque Centrale Européenne ? »

L’économie réelle, celle qui sert à rémunérer le travail, les retraites, le chômage, la sécurité sociale, etc., n’a rien vu de ces milliards. La crise s’abat sur le peuple et fait exploser le chômage et les jeunes payent un lourd tribut à la crise ! (Figaro 27/01/2010)

Ce n’est donc pas la bonne voie !

__________

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s