Monsieur le député, réveillez-vous !

Monsieur le Député, bonjour,

Si je m’adresse encore à vous par la voie de ce blog, c’est pour tenter de vous convaincre de ne plus soutenir le projet de Loi « Sécurité Globale » que vous avez présenté avec votre groupe parlementaire. De ce que l’on m’a dit, vous êtes plutôt un homme sympathique, agréable, avec quelques talents de musicien, qui aime bien rire avec ses amis. Et pourtant, lorsque j’observe ce que vous soutenez aujourd’hui, j’ai l’impression qu’il ne s’agit plus du même homme. De lois en lois, vous semblez vous éloigner de vos valeurs premières au point maintenant d’encourager un État policier permanent, marche pied d’un État autoritaire.

À Saint-Pierre-et-Miquelon, la section du Syndicat National des Journalistes, des journalistes locaux, vous ont interpellé par écrit pour vous demander de ne pas voter cette loi, en y joignant le communiqué des syndicats nationaux de toute la presse (extrait ci-dessous).

 » Ce texte, contient des poisons mortels pour les libertés publiques, le droit d’informer et le droit de manifester. » […] L’objectif est le floutage intégral des vidéos d’interventions policières, la simple diffusion du matricule d’un policier devenant un délit.[…] « A travers le monde, filmer est même devenu un garde-fou : sans le téléphone de citoyens français, l’affaire Benalla aurait-elle été révélée ? Sans ces images, des policiers coupables de violences auraient-ils été sanctionnés ? Sans les images de
citoyens français ou américains, les affaires Cédric Chouviat ou George Floyd auraient-elle fait le tour du monde et soulevé un débat planétaire ? »

Le communiqué complet : « Pour la liberté d’informer et d’être informé ! Pour la liberté d’expression contre une loi liberticide ! »

__________

Il n’y a pas que des citoyens et des journalistes de l’archipel qui s’opposent à ce texte.

La défenseure des droits, Claire Hédon, choisie par Emmanuel Macron, considère en effet que cette proposition de loi soulève des risques considérables d’atteinte à plusieurs droits fondamentaux, notamment au droit à la vie privée et à la liberté d’information (Voir « L’alerte de la défenseure des droits », ICI).

Même le Conseil des droits de l’homme de l’ONU s’inquiète du contenu de la proposition de loi. (journal « Le Monde » ICI.)

« Dans une lettre envoyée aux autorités françaises le 12 novembre, trois rapporteurs de l’institution internationale expriment leurs inquiétudes face à plusieurs mesures contenues dans le texte. Selon eux, ainsi rédigée, la proposition de loi porte « des atteintes importantes aux droits de l’homme et aux libertés fondamentales, notamment le droit à la vie privée, le droit à la liberté d’expression et d’opinion, et le droit à la liberté d’association et de réunion pacifique » et place la France en contradiction avec la Déclaration universelle des droits de l’homme, le Pacte international relatif aux droits civils et politiques et la Convention européenne des droits de l’homme. »

Même le Modem, votre allié politique ne votera pas cette loi en l’état. Comment pouvez-vous persister ?

__________

« La liberté d’informer attaquée lors du rassemblement pour le droit à l’information » (communiqué du SNJ – ICI)

Et lorsque l’ensemble proteste contre cette proposition de loi en manifestant, des journalistes sont matraqués et placés en garde à vue ! La police anticipe déjà la loi, alors imaginez la suite lorsqu’elle sera votée !

Vous savez ce que je pense de cette mystification politique qu’est LREM. Si au début vous pouviez être attiré par l’apparente candeur d’un jeune premier aux idées alléchantes, aujourd’hui, après les multiples annonces moult fois démenties par les faits, (le grand débat, la conférence sur le climat, le monde ne sera plus celui d’avant, etc.) vous devriez suivre les 43 députés qui ont eu le courage de quitter ce groupe (1).

Dans un premier temps, défendez la République de la liberté d’aller et de venir, celle de la liberté d’expression. Ne votez pas cette loi. Réveillez-vous !

Monsieur le Député, recevez l’expression de mes sentiments distingués.

Denis Garnier

__________

(1) « Après avoir compté 314 députés au début de la législature, le groupe LREM en compte aujourd’hui 271 (269 membres et 2 apparentés). Il s’agit d’une baisse record pour un groupe majoritaire sous la Ve République. Le groupe perd la majorité absolue en mai 2020″. (source Wikipédia)

__________

1 commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s