Une « vérité » actuelle sur le port du masque par l’OMS.

Les volte-face et contrevérités que nous assène le gouvernement Français depuis le début de l’épidémie, mérite que l’on se tourne vers des informations plus universelles, référencées et moins politiques (Masque inutiles, masques obligatoires, tests inutiles, tests obligatoires, évacuation de malades en TGV et lits libres sur place, etc. etc.).

Voir la « vérité » en face et la dire, semble un chemin plus rassurant, même si cette vérité évolue au fil du temps par l’accumulation de recherches sur cette nouvelle épidémie.

À ce jour, 7 septembre 2020, le port du masque fait débat. L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) rassemble au jour le jour, toutes les données scientifiques publiées dans le monde et fait régulièrement le point en publiant des observations provisoires.

Ses dernières observations sur le sujet du masque dans le cadre de la COVID-19 date du 5 juin 2020. Je vous en recommande la lecture ci-dessous. Ce n’est pas de la propagande mais de l’information réelle et référencée.

Un texte de 18 pages qui porte sur :

  • le mode de transmission du virus,
  • le port du masque dans les établissements de santé
  • le port du masque par le grand public.

C’est de ce dernier document que j’ai extrait deux points essentiels ci-dessous.

« Orientations sur le port du masque par le grand public »

L’OMS : « À l’heure actuelle, il n’y a pas d’éléments directs (provenant d’études sur la COVID-19 et sur les personnes en bonne santé au sein de la communauté) sur l’efficacité du port généralisé du masque par les bien-portants en vue de prévenir les infections dues à des virus respiratoires, notamment celui de la COVID-19.

Un masque non médical n’est ni un dispositif médical ni un équipement de protection individuelle. Le port de masques non médicaux seront portés pour des activités particulières (par exemple dans les transports publics lorsqu’il n’est pas possible de respecter les règles de distanciation physique) et leur utilisation doit toujours être associée à un lavage fréquent des mains et à la distanciation physique. »


Un complément sur la transmission de la CoVID-19 :

L’OMS : « Les données actuelles suggèrent que la COVID-19 se propage dans la population suite à un contact direct, un contact indirect (par l’intermédiaire d’objets ou de surfaces contaminés), ou un contact étroit avec une personne infectée, par le biais des sécrétions buccales et nasales. Celles-ci sont expulsées par la bouche ou par le nez lorsqu’une personne infectée tousse, éternue, parle ou chante, par exemple. Les personnes qui sont en contact étroit (à moins d’un mètre) avec une personne infectée peuvent contracter la COVID-19 si ces gouttelettes infectieuses arrivent dans leur bouche, leur nez ou leurs yeux.

Pour éviter tout contact avec ces gouttelettes, il est important de se tenir à une distance d’au moins 1 mètre des autres personnes, de se laver les mains fréquemment et de se couvrir la bouche avec un mouchoir ou le creux du coude lorsqu’on éternue ou tousse. Lorsque la distanciation physique (rester éloigné d’un mètre ou plus des autres personnes) n’est pas possible, le port d’un masque en tissu est une mesure importante pour protéger les autres. Se laver les mains fréquemment est également essentiel. »

Commentaire : Le gouvernement, cherchent à prouver tant bien que mal que le virus pourrait se transmettre par aérosol. C’est idiot parce que les « masques maison » et chirurgicaux, ne filtrent justement pas les aérosols et sont donc, par définition, complètement inutile dans ce cas de figure .

Les site de l’OMS répond à vos questions : https://www.who.int/fr/news-room/q-a-detail/q-a-how-is-covid-19-transmitted


En conclusion provisoire

Chacun fait comme il veut au regard des informations publiées ci-dessus par l’OMS. Ce que je retiens, c’est que pour attraper le virus, il faut essentiellement un contact étroit (moins d’1 mètre) avec une personne infectée, par le biais des sécrétions buccales et nasales. Donc je garde mes distances physiques avec les gens que je ne connais pas. Je me lave régulièrement les mains avec de l’eau et du savon. Je ne porte pas de masque à l’extérieur et si j’en porte dans les commerces, c’est pour éviter de payer 135 euros !

Le masque est devenu un enjeu politique qui s’éloigne des réalités sanitaires et c’est pourquoi, il y a des « pros » et des « antis » alors qu’il s’agit simplement de se protéger ou de protéger. Ceci étant, il faut bien reconnaître que si ce gouvernement voulait semer la confusion, il n’aurait pas pu mieux faire !


En complément :

Devriez-vous porter un masque? Des responsables de l’OMS interviennent lors de la dernière conférence de presse COVID-19.


Quand le discours se confronte à la réalité, la vérité d’hier n’est plus forcément celle du jour !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s