Député et sénateur main dans la main à Saint-Pierre-et-Miquelon contre le port du masque à l’école !

Une fois n’est pas coutume, mais le bon sens semble gagner du terrain dans l’archipel.

Après le sénateur qui a interpellé publiquement le Préfet et l’académie de Caen, pour maintenir la rentrée scolaire le 3 septembre « Rentrée scolaire 2020 : ni report, ni masque ! « , c’est au tour du député d’aller dans le même sens : « Le port du masque en classe, est-il vraiment nécessaire à Saint-Pierre-et-Miquelon ? » !

L’oxymore préfectoral :

Le sénateur a déjà obtenu le maintien de cette rentrée au 3 septembre et le communiqué du préfet qui a suivi sa demande peut s’apparenter à un oxymore préfectoral ! (Oxymore : figure de style qui consiste à allier deux mots de sens contradictoires. Par exemple un clair-obscur, un silence assourdissant, etc.)

Au vu de la situation sanitaire locale, la rentrée s’effectuera selon les modalités exposées dans le protocole sanitaire publié par le ministère de l’Éducation nationale et de la jeunesse qui prévoit l’obligation du port du masque pour l’ensemble des personnels du primaire et du secondaire et pour les élèves des collèges et lycées.

Donc, au vu de la situation locale, le Préfet prend une mesure de portée nationale ! En fait le Préfet n’a plus les marges de manœuvre qui lui permettait jusqu’alors, d’adapter les mesures gouvernementales. Le sénateur et le député demandent le retour à ce bon sens.

La lettre du sénateur :

Extrait : « Durant l’état d’urgence sanitaire, et au plus fort de la crise, le Préfet de l’Archipel a eu une vraie latitude pour adapter localement les dispositifs nationaux. Cela a très bien fonctionné ! Or, aujourd’hui alors même que nous ne sommes plus en état d’urgence sanitaire et que le virus ne circule pas dans l’Archipel, l’État impose aux élèves le port du masque dans les établissements scolaires du territoire.

Au regard de notre contexte local, je demande que cette consigne nationale inadaptée ici ne soit pas appliquée » .

La lettre du député à son pote Jean-Michel

Extraits ; « Dans ce contexte très particulier, il est certain que le port du masque en classe occasionnera des perturbations dans l’enseignement, ne serait-ce que pour le faire respecter à une population de jeunes adolescents très peu sensible au virus, a fortiori dans l’Archipel où celui-ci ne circule pas. […]

« Je vous demande de déléguer à l’appréciation du Préfet et du responsable académique de Saint-Pierre-et-Miquelon, la mise en œuvre de l’application de cette obligation du port du masque en classe à partir du collège. »


Les représentants des parents d’élèves ?


Peut-être que tous les parents, tous les enseignants, la population solidaire, pourraient ensemble protester devant l’école ce 3 septembre, jour de rentrée scolaire,

pour appuyer les demandes du sénateur, du député et du bon sens ?

Le sénateur Stéphane Artano et le député Stéphane Claireaux

3 commentaires

  1. Résultat à St Pierre-et-Miquelon suite à la position des élus contre le port du masque à l’école :

    Le bon sens a pris le dessus et l’obligation devient une recommandation. La publication d’informations argumentées et les réactions sur facebook ont convaincu le préfet d’alléger le dispositif en classe et il ne fait aucun doute que les jours qui suivront poursuivront dans cette voie. Là encore, la convergence de la position des élus a permis ce résultat et il est vivement souhaitable que cela se reproduise sur d’autres sujets.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s