Covid 19 : le préfet solitaire et masqué !

Dans mon dernier article, « Covid-19 : Monsieur le préfet il faut agir », lu par plus de 2000 Saint-Pierrais(es) et Miquelonnais(es), je demandai au Préfet d’agir pour que l’archipel reste protégé, c’est-à-dire, poursuivre les quatorzaines, ou tout au moins des septaines + tests. J’exposai les moyens que la loi lui donnait pour qu’il puisse agir. Pas de réponse alors que d’habitude chaque mail envoyé au préfet DEVIMEUX était honoré d’une réponse précise et courtoise. Un départ prochain ? Un désintérêt de la chose ? Une pression extérieure pour que les décisions gouvernementales s’appliquent sans discussion, indistinctement entre la métropole et les outre-mer ?

À la demande de protection collective des habitants de l’archipel, le préfet répond par la protection individuelle en imposant le port du masque ! C’est une image mineure, mais elle est révélatrice de l’action de ce gouvernement et de son chef de file le Président Macron. Son invention LREM ne résiste pas à l’épreuve des faits. Supprimer toutes les protections collectives pour privilégier les protections personnelles. C’est la raison d’être de ce pouvoir et de ceux qui l’ont précédé durant des décennies.

À la sécurité sociale solidaire on oppose la mutuelle solitaire. À la retraite solidaire on impose les points solitaires. Aux citoyens solidaires on impose le consommateur solitaire. À l’impôt solidaire on impose les taxes solitaires. Etc. À la protection collective des citoyens de l’archipel on impose le masque individuel. Pour moi, je reste convaincu que toutes les garanties collectives sont bien meilleures que n’importe quelle solution individuelle.

En dehors du Sénateur ARTANO qui s’est frontalement opposé, d’abord aux vols directs et ensuite à l’arrêt des quatorzaines, il faut bien reconnaître que les autres acteurs locaux de l’archipel ne se sont pas trop manifestés pour que l’archipel reste protégé. Ministre, député, préfet ont conjugué leur inaction pour qu’il en soit ainsi.

Trois jours avant, le maire de Saint-Pierre en élu responsable, vu la situation et l’absence de protection collective satisfaisante, s’est vu contraint de supprimer les festivités du 14 juillet. Si la situation n’évolue pas dans le bon sens, il reste fort à parier qu’il en sera de même pour la fête basque !

Mais de toute façon, même si le risque est mineur, même si l’épidémie est en train de s’éteindre sauf dans les régions épargnées jusqu’alors, la fête est gâchée !

Heureusement, je peux jouer à la pétanque dehors et sans ce masque que je dois porter maintenant dans tous les lieux publics confinés !

Le préfet solitaire et masqué n’aura pas réussi à préserver l’archipel solidaire.

__________

3 commentaires

  1. Face au silence inusité du Préfet quant à votre dernier excellent article, vous formulez trois hypothèses. J’aurais personnellement tendance à pencher pour la 3éme qui n’est pas incompatible avec la 1ére. Ainsi passons-nous de la « protection collective » à la « protection individuelle », masques et gestes barrières. Et vous élargissez fort justement la réflexion en faisant remarquer que, depuis qu’il a été élu Président, Emmanuel Macron va en ce sens dans de nombreux domaines. De là à dire que ses ministres sont tous soumis, semble-t-il, à un régime autocratique qui les oblige à se taire s’ils ne sont pas d’accord, voire à changer de ministère pour changer de sujet, il n’y a pas loin. Je pense aujourd’hui aux naïfs, qui croyaient que l’été serait une succession de fêtes. Les fêtes, on s’en passera, et cet hiver on pourra écrire à la Rousseau sur le thème des « Rêveries » des « Promeneurs Solitaires ». Si on est toujours vivant !!!!

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s