« La culture russe, ce n’est pas la musique d’un gouvernement »

La guerre est une infamie et l’invasion de l’Ukraine par la Russie l’est tout autant. De nombreuses réactions du peuple Russe s’élèvent en particulier dans le monde de la culture. En occident, en France, la culture russe est méprisée !

En Russie

« Plus de 20 000 employés du secteur informatique ont déjà signé une lettre ouverte réclamant l’arrêt de l’opération militaire […] Des pétitions ont également été signées par 4 750 scientifiques et journalistes scientifiques, des milliers de médecins*, des membres du clergé orthodoxe, 2 000 avocats et 10 000 acteurs du monde de la culture… Quinze cinéastes russes, dont Alex Andreï Zviaguintsev, ont dénoncé l’offensive dans une longue vidéo diffusée par le programme YouTube « Radio Dolin ». (source franceinfo – 2 mars 2022)

Quelque 1 500 professeurs ont également signé un appel à la paix – et risquent fort de perdre leur emploi. (Un peu comme les soignants français qui ont refusé le vaccin ! En deux mots ; nous n’avons de leçon à donner à personne).

« La culture russe, ce n’est pas la musique d’un gouvernement »

« Doit-on punir Goethe ou Mozart pour les exactions commises par l’Allemagne nazie ? Doit-on brûler tous les livres allemands sous prétexte qu’ils sont allemands ? Comment se passer de Dostoïevski, de Tchaïkovski ? Certains des meilleurs compositeurs au monde sont russes. La culture russe, ce n’est pas la musique d’un gouvernement, d’un chef d’État. La culture russe, c’est la culture de tout un peuple, le chant d’un peuple, un grand peuple. En Russie, on remplit des théâtres entiers avec de la seule poésie. Tentez de remplir une salle avec un poète en France et vous verrez combien c’est difficile. La richesse de la culture y perdrait, si demain il n’y avait plus aucune œuvre russe qui arrivait jusqu’à nous ». « Les peuples doivent s’opposer à cette guerre, qu’ils soient russes, ukrainiens ou européens. Mais je ne crois pas que ce soit une bonne stratégie que de s’en prendre aux artistes russes, surtout lorsqu’ils s’opposent eux-mêmes à ce conflit. Il faut arrêter le « Russian bashing » ! » (Thierry Wolf – Mariane 9 mars 2022 : Artistes russes annulés : « Doit-on punir Goethe pour les exactions de l’Allemagne nazie ? »

« La hausse des déprogrammations artistiques russes relance le débat sur les boycotts culturels » titre le Figaro en citant Frédéric Lodéon, violoncelliste français, élève du célébrissime violoncelliste et chef d’orchestre russe Mstislav Rostropovitch, « Poutine se moque absolument de ce que les artistes russes subissent en Europe, ce n’est pas leur boycott qui va changer son agressivité ».

La culture, c’est l’âme d’un peuple !

Que poursuivent l’Europe et les États-Unis ? Détruire la culture russe ou contraindre Poutine à la paix ? La question mérite d’être posée. Lorsqu’on s’en prend aux artistes, aux sportifs (jeux paralympiques interdits aux athlètes russes), on s’attaque à la culture d’un peuple. La culture russe fait partie du patrimoine mondial comme l’étaient « les bouddhas de Bâmiyân » détruit par les Talibans en Afghanistan. Le monde entier sera choqué par cette destruction parce que nous sommes dans le domaine du visible. Peut-être allons-nous voir des rues débaptisées, des monuments détruits, des statues desceller, tout cela, parce que ces noms seront associés à la Russie qui elle-même est confondue avec Poutine ? Il faut anéantir le visible ! Uniformiser la pensée pour mieux asservir les esprits ! Faut-il effacer l’histoire pour la recommencer impunément ?

Pour Tolstoï, les véritables explications de la guerre sont inaccessibles à l’entendement humain.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s