Avant la 3e dose à Saint-Pierre-et-Miquelon, consentez librement.

Vous ne verrez ce film dans aucune salle de cinéma, ni dans aucun média, car ces derniers sont quasiment tous mis en cause. À Saint-Pierre-et-Miquelon, c’est l’heure de l’injection de la 3e dose, mais avant cela, prenez le temps. Prenez 2 h 30 de votre temps pour visionner ce film. Je ne sais pas si toutes les informations délivrées sont exactes, mais elles paraissent vraisemblables au point de troubler.

Il y a X cas positifs à Saint-Pierre, mais aucun malade, qu’ils soient vaccinés ou non-vaccinés. C’est d’autant moins inquiétant que le directeur du CHFD a précisé dans le JT du 24 novembre que « les agents positifs à la COVID-19 pouvaient travailler en respectant les gestes barrières ». Dans le JT du 22 novembre, le préfet de l’archipel parle d’un taux d’incidence de 200 dans l’archipel sans expliquer ce qu’est un taux d’incidence dans le cadre d’une épidémie.

Depuis la nuit des temps, en médecine, le taux d’incidence dans le cadre d’une épidémie désigne le nombre de cas nouveaux d’une maladie apparus durant une période de temps donnée. Or, s’il n’y a pas de malade, ce taux est de zéro ! Depuis 2020, ce taux ne porte plus sur le nombre de malades, mais sur le nombre de cas positif ce qui ne veut rien dire, car lorsqu’on est asymptomatique, la transmission du virus est très rare (1). Nous faisons ce constat dans l’archipel, dans notre monde réel, ou sur les plus de 50 cas positifs recensés depuis de la pandémie, il n’y a eu aucun malade !

Par contre, effectivement, si vous avez des symptômes, il faut tout de suite s’isoler, appeler votre médecin ou l’hôpital pour être pris en charge rapidement. Sans symptôme, l’isolement parait injustifié. Quant aux masques…. il faut visionner ce film à partir de la minute 50’34.

Bon visionnage.

https://odysee.com/@La-V%C3%A9rit%C3%A9:d/hold-on-complet:7

__________

(1) Maria Van Kerkhove, la responsable technique de l’OMS pour la réponse aux coronavirus et cheffe de l’unité des maladies émergentes et des zoonoses, a déclaré : « D’après les données dont nous disposons, il semble toujours rare qu’une personne asymptomatique transmette effectivement à un individu secondaire« . Elle a fait référence à un certain nombre de rapports de pays qui effectuent un suivi des contacts « très détaillé »: « Ils suivent des cas asymptomatiques, ils suivent des contacts et ils ne trouvent pas de transmission secondaire. C’est très rare – et une grande partie de cela n’est pas publiée dans la littérature ».

Après avoir visionné le film, vous comprendrez pourquoi, quelques heures plus tard les grands journaux ont contré cette information. Par exemple le journal Le Monde ICI.

1 commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s