L’ANSM recense 1 223 décès potentiellement liés aux vaccins !

Le ministre de la Santé, Olivier Véran, affirme devant les parlementaires qu’il n’y a pas de cas avérés de décès imputables aux vaccins. De son côté, l’Agence Nationale de la Sécurité des Médicaments, recense 906 décès potentiellement liés au vaccin Pfizer ! Pour un consentement libre et éclairé avant la vaccination, il faudrait être informé complètement et honnêtement !

_____

Le ministre de la Santé déclarait le 15 octobre :

Il n’y a pas de cas avérés, mais le dernier rapport de l’Agence Nationale de la Sécurité des médicaments (ANSM) recense :

46 817 évènements indésirables potentiellement liés au vaccin Pfizer, dont 12 973 cas graves et 906 décès !

Le ministre Véran aurait-il pris les parlementaires pour des imbéciles !

Pour relativiser ceci il faut dans le même temps observer que plus de 37 millions de personnes ont été vaccinées avec Pfizer, soit 2,4 décès potentiels pour 100 000 personnes ! Potentiels, car parmi ces décès, écrit l’ANSM, « il y a des pathologies déjà présentes avant la vaccination (ex: insuffisant respiratoire ou cardiaque, qui se dégrade après le vaccin) ».

Les 3 autres vaccins sont provisoirement mis sur la touche et les complotistes ne manqueront pas d’établir un lien avec le passé trouble de ce laboratoire. (1)

Ci-dessous un tableau extrait de ce rapport, sur lequel ne figure que les cas graves du vaccin Pfizer..

Accès au rapport complet en cliquant sur l’image ci-dessus

__________

Si vous voulez tout savoir, l’ANSM fait un point sur les effets indésirables de tous les vaccins COVID-19 Données du 01/10/2021 au 14/10/2021

Résumé en tableau sur les 107 424 effets indésirables et les 1 223 décès.

__________

Titre du « Courrier des stratèges » dans un article publié le 20 octobre

« Véran parjure ? Ces plus de 900 morts du vaccin dénombrés par l’ANSM« 

« Dans la pratique, ces chiffres ne sont pas simples à trouver, quoiqu’ils figurent sur le site de l’ANSM. Ils sont dissimulés dans la bibliothèque de téléchargements (les“uploads”) qu’on ne trouve que si l’on dispose de l’adresse. Dans le cas contraire, on doit se contenter des chiffres mis en évidence sur le site, qui ne font état “que” de 20.000 et quelques cas d’effets secondaires graves, sans préciser le nombre de décès. Et il est vrai que, à la lecture de ces chiffres “grand public”, on peut se laisser aller à l’illusion selon laquelle le vaccin handicaperait, engagerait le pronostic vital, paralyserait, diminuerait, mais ne tuerait pas. » 

Où sont les journalistes des grands médias ?

_________

Même si l’Agence, qui veille sur les risques liés aux vaccins, écrit que ces effets indésirables, dont 906 décès, sont potentiellement liés au vaccin, le principe de précaution devrait conduire le gouvernement à stopper la vaccination !

La vaccination obligatoire des personnels de santé doit-être immédiatement arrêtée !

__________

(1) Il faut rappeler que le laboratoire Pfizer a été condamné plusieurs fois pour corruption. Il a été reconnu coupable de pratiques commerciales frauduleuses et a dû payer une amende de 2,3 milliards de dollars en 2009. En 2012, « Le groupe pharmaceutique américain a reconnu son implication dans des pots-de-vin en Chine, République Tchèque, Italie, Serbie, Bulgarie, Croatie, Kazakhstan et Russie. »

4 commentaires

  1. Notre Véran est un drôle de toubib, OK… mais même si ce vaccin présente quelques risques, comme tous les médocs, il y a bien eu des suicides à l’aspirine… de la à hurler sur le Net que le remède tue plus que le mal, il y a une grande différence… Le temps est aux déclarations définitives, entre Zemmour et les complotistes de tous poils, c’est la surenchère à qui fera le buzz, pour avoir son nom dans les gazettes… refusez les vaccins, le pass, tous les traitements préventifs et bientôt, on pourra admirer votre plaque « ci git ».

    J'aime

    1. Il ne s’agit pas ici de repousser les vaccins, mais d’informer avec des éléments qui sont officiels et publiés sur l’Agence chargée de surveiller la qualité des vaccins, éléments qui ne sont malheureusement pas repris par les médias. Quant aux traitements préventifs il me semble que les freins ne doivent pas être recherché en dehors des gens qui nous gouvernent. Enfin, les déclarations des uns et des autres sèment le même doute que celui qu’il est possible d’émettre à l’égard des vaccins.

      J'aime

  2. Bonjour,

    Il y a une erreur dans l’analyse des chiffres :

    En page 20 du rapport, les décès sont détaillés et cette conclusion est donnée

    “Ce rapport confirme qu’aucun signal de concernant la mortalité n’est identifié à ce jours à partir des données françaises de notification spontanée. Néanmoins, les décès survenus chez les sujets d’âge inférieur à 50 ans continueront à faire l’objet d’une analyse détaillée, en particulier concernant les morts subites ou sans causes identifiées.”

    En aucun cas 906 décès ne peuvent être lier au vaccin. Attention à la propagation de fausses informations qui pourrait déclencher une peur chez vos lecteurs.

    J'aime

    1. C’est ce que l’on appelle de la prudence scientifique, car en dehors d’autopsies sérieuses, aucune certitude médicale ne peut être imposée. Lorsqu’on dit qu’il y a une erreur, il faut la démontrer et ne pas se contenter d’extraire une phrase. Voilà ce que dit le rapport sur l’analyse des décès :

      « Analyse et expertise des cas de décès (n=907, dont 141 sur la période)

      Cent‐quarante‐un nouveaux cas de décès ont été transmis sur la période de ce rapport, pour
      un total de 907 cas de décès déclarés à la date du 26/08/2021.

      Uniquement les décès survenus chez des sujets nés vivants et d’âge inférieur à 50 ans font
      l’objet d’une analyse approfondie : 36 cas de décès en total, dont 19 dans la période.
      Tous les cas de décès survenus chez des sujets d’âge inférieur à 50 ans ont été classés selon la
      méthode suivante :

      1/ Cas déclarés d’emblée comme décès :
      ‐ a) Mort soudaine ou inexpliquée dans les jours suivants la vaccination chez une personne qui
      n’a présenté aucune manifestation nouvelle entre la vaccination et le décès (en dehors
      d’éventuels effets réactogènes bénins)
      ‐ b) Arrêt cardiorespiratoire précédé de manifestations cliniques inaugurales (par ex: douleur
      thoracique puis ACR sur EP massive, dyspnée aiguë, manifestations anaphylactiques,…)
      orientant vers une cause éventuelle du décès
      ‐ c) Décès en lien avec l’évolution d’une pathologie chronique déjà présente avant la
      vaccination (par ex. insuffisant respiratoire ou cardiaque connu qui se dégrade après le
      vaccin).

      2/ Cas pour lesquels le décès est l’évolution de l’EI :
      ‐ a) Décès après une symptomatologie aiguë apparue après la vaccination

      Les cas ont été en plus classés par âge, sexe et délai de survenue : ≤24 h, 2‐3 jours, 4‐6 jours,
      7‐15 jours, et >15 jours (Tableau 7) »

      En soulignant ici, qu’au-delà de 50 ans les décès ne font pas l’objet d’analyse approfondie.

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s