Bonjour 2021, à Saint-Pierre-et-Miquelon

En ce début d’année il convient de souhaiter le meilleur à tous les êtres qui nous sont chers ainsi qu’à tous les amis, qu’ils soient proches ou lointains. Pour les autres, c’est la tradition ! Je ne souhaite rien de mal, même pas à ceux qui s’encroutent dans leur égoïsme social. (1)

Des vœux qui devraient pourtant se répéter à l’infini. Chaque jour qui se lève devrait être meilleur que le précédent. C’est un combat quotidien. Pour l’archipel, je souhaite que les prix arrêtent de grimper toujours plus haut. Une des solutions est d’être plus nombreux, car moins nous sommes, plus les impôts et plus les prix augmenteront.

La démographie de l’archipel poursuit sa pente descendante et inquiétante. D’ici 2050, l’ONU prévoit une population de 4 906 habitants ! Au rythme actuel, ce pourrait être bien avant. En effet, l’INSEE avait prédit 6 008 habitants en 2020 ! Or, les derniers chiffres publiés – sur les mêmes bases – sont inférieurs à cette prévision : le 24 décembre 2020 l’archipel comptait 5 985 habitants !

La Collectivité territoriale s’est engagée à faciliter l’implantation d’entreprises nouvelles dans l’archipel pour créer de l’emploi. Dans cet objectif, elle a décidé de baisser les impôts des sociétés de 33% à 23% ! C’est certainement bien, mais pour que des entreprises s’implantent ici, il faudra attirer de nouveaux salariés. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’en continuant de calquer le SMIC et les minima sociaux sur ceux de la métropole, alors que l’évolution du coût de la vie est deux fois supérieur ici (2), les nouveaux salariés risquent forts de faire un aller retour.

Si l’augmentation du pouvoir d’achat des sociétés est favorable à leur implantation, pourquoi le même raisonnement n’est-il pas tenu pour les habitants de l’archipel ? Par exemple, à terme, aucun retraité fonctionnaire qui souhaitera conserver un certain niveau de vie, ne restera ici ! Il faut soit baisser les prix, soit augmenter les revenus !

L’État, doit donc garantir aux habitants de l’archipel le maintien de leur pouvoir d’achat en indexant le niveau des revenus – salaires, minima sociaux et retraites – sur l’évolution des prix de l’archipel et non sur celui de la métropole.

C’est un vœu ! C’est mon vœu !

__________

(1) L’égoïsme social concerne toutes les personnes qui ne pensent qu’à elle-même.

(2) Au 31 décembre 2019, sur 20 ans, l’inflation en métropole a été de 22,12% alors que celle de l’archipel fut de 60,87 %, soit + 38,75 %. Cette différence représente à peu près la baisse du niveau des revenus des habitants de l’archipel sur les 20 dernières années. Les 1 000 euros d’achat en 2009 ne représentent plus que 615 € en 2019 !

__________

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s