Réforme des retraites : la légion d’horreurs !

Le Président Macron, son Gouvernement, ses députés LREM voulaient de la transparence, ils sont servis. Après avoir enregistré le record de 12 démissions de ministres en moins de 3 ans, voilà maintenant que les dessous de la réforme des retraites apparait au grand jour. Récompenser les amis du Président.

Que peut-on lire dans le monde diplomatique de ce mois de janvier ?

« BlackRock, la finance au chevet des retraités français

Frustrés par la faible part de l’épargne individuelle dans le système de retraite français, les géants de la finance espèrent que, avec la réforme Macron-Philippe, leur heure arrive enfin.

En octobre 2017, le président Emmanuel Macron reçoit M. Fink ainsi qu’une poignée d’autres dirigeants du monde de la finance pour une présentation du programme de réformes de son gouvernement, sous la houlette du ministre de l’économie et des finances Bruno Lemaire.

La même année, le président de BlackRock France, M. Jean-François Cirelli, (1) un proche de M. Alain Juppé, qui a piloté la privatisation de Gaz de France lorsqu’il en était le président-directeur général, est invité à siéger au Comité action publique 2022 (CAP 22). Créé par M. Macron, ce dernier est censé identifier les « réformes structurelles » prioritaires, ainsi que les « économies significatives et durables » que l’État devra réaliser, quitte à envisager certains « transferts au secteur privé » ou l’« abandon » de certaines de ses missions.

Dans un document publié en juin 2019 et intitulé « La loi Pacte : le bon plan retraite » (4), M. Cirelli (1) s’immisce dans le débat politique : « Nous présentons (…) nos recommandations sur les mesures qui contribueront à une réforme réussie », écrit-il, car celle-ci, qui permet de rendre l’« épargne retraite plus attractive », est « importante ». « Nos recommandations s’adressent au gouvernement français (…), aux employeurs et représentants du personnel », et visent à favoriser l’« accès aux ETF ». « L’objectif du gouvernement est de porter l’épargne retraite à 300 milliards d’euros à l’horizon de la fin du quinquennat. »

…qui permettrait de présenter les retraites par répartition et par capitalisation comme « complémentaires ». Enfin, rendre automatique l’adhésion à un plan d’épargne retraite. De façon à s’assurer que les changements de gouvernement ne remettent pas en cause de telles « avancées ».

Avec la réforme universelle, le nombre de 42 régimes spéciaux pourrait être dépassé !

  • Les policiers,
  • Les gendarmes,
  • Les militaires,
  • Les hôtesses et stewarts,
  • Les pilotes,
  • Les routiers,
  • Les pompiers,
  • Les gardiens de prisons,
  • Les douaniers,
  • Les marins,
  • etc.

et bientôt, les infirmières, les aides soignantes, les ouvriers du BTP, etc….

Ce n’est donc pas pour créer un régime universel !

et la « thèse des Blackrock » & Co, est tout à fait réaliste. Compte tenu des mensonges permaments de ce Gouvernement, le réalisme peut devenir réalité !

Les voyous de Marianne ont trouvé de dignes successeurs !

__________

(1) Jean-François Cirelli, patron de la filiale française du géant de la gestion d’actifs BlackRock a été promu le 1er janvier au rang d’officier de la légion d’honneur par le Président de la République (sur proposition du premier ministre).

En complément cet article de Libération: « Retraites : critiques en légion contre la médaille de Jean-François Cirelli »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s