Une structure locale d’accompagnement à la santé et au bien-être au travail à Saint-Pierre-et-Miquelon.

accueil SPM

Genèse :

Lors du conflit de la Caisse d’Epargne (CEPAC) de Saint-Pierre-et-Miquelon, en mars 2017, je me suis retrouvé une nouvelle fois en position de médiateur. Lorsque j’ai soulevé au DRH groupe, le nécessaire soutient qu’il convenait d’apporter aux salariés dans toutes opérations de restructurations, il m’a répondu ceci : « Oui je comprends cette nécessité. Mais je ne vais pas faire venir un ergonome ou un psychologue de Marseille pour 50 personnes. Que me proposez-vous à Saint-Pierre ? » Comme pour le centre hospitalier en 2013, il n’y avait toujours pas de réponse. Alors….

Naissance d’un projet

Alors, j’ai décidé de rencontrer les principaux acteurs de l’archipel – médecine du travail, inspection du travail, employeurs, syndicats, sécurité sociale locale, élus, représentants du personnel, associations. Un premier tour de trois mois d’entretiens pour connaître la place de la prévention de la santé au travail dans l’archipel. Le constat est unanime : il faut faire quelque chose, il faut apporter des réponses.

Alors, à la suite de ces premiers entretiens, j’ai rédigé un premier document de 60 pages pour exposer les problèmes, pour présenter les principaux acteurs de l’archipel, et les pistes de réflexions qui pouvaient être portées. Une nouvelle série d’entretiens sur trois autres mois fut entreprise pour présenter le document et pour échanger sur les pistes envisagées. Cette fois le premier cercle s’est élargi au Préfet de l’archipel, au président du Conseil territorial, à Madame la maire de Saint-Pierre, aux représentants des employeurs, à la direction du travail, à l’agence territoriale de santé (ARS locale). Conclusion ; « c’est une bonne idée. Vous devriez la présenter aux assises organisées par le Ministère des Outre-mer, mais 60 pages, c’est peut-être un peu beaucoup ».

Alors, il convenait de préciser les choses, de concentrer le propos et les constats pour faire naître un véritable projet. Mais de nouvelles rencontres en nouvelles rencontres, des points complémentaires apparaissaient pour créer une structure d’accompagnement à la santé et au bien être au travail, pour rassembler les choses éparses, pour trouver une solution innovante.

Alors, la nécessité de mutualiser les approches, les moyens et les réponses est apparue. Il faut créer un service de la prévention de la santé au travail avec une équipe pluridisciplinaire, non seulement ouvert au secteur privé et à la fonction publique, mais aussi aux employeurs de TPE, aux autoentrepreneurs, et autres travailleurs non-salariés.

Alors, un nouveau tour d’entretien est entrepris pour présenter le projet aux acteurs locaux et à des institutions qui se trouvent en métropole. Par exemple au médecin inspecteur du travail qui délivre l’agrément des services de santé au travail et qui porte et anime la politique de santé au travail sur les territoires.

Alors, y’a plus qu’à !

Le projet est donc présenté dans un premier temps au « concours projets Outre-mer ». Ensuite, ou concomitamment, avec l’association de médecine du travail de l’archipel, il fera l’objet de discussions avec les autorités locales pour négocier sa mise en œuvre.

Alors, sans plus attendre, vous pouvez consulter le document projet complet pour me faire part de toutes vos observations et critiques pour en parfaire la co-construction à venir.

le document projet complet : projet SST-SPM pour les AOM-25-02-2018

 


garnierdenis2@orange.fr
logo-SPM-Assisesnota : vous pouvez aussi consulter le résumé du projet sur le site des assises des Outre-mer ICI

 

Les commentaires sont fermés.

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :