COVID-19, vers le bout du tunnel, enfin ! (1/2)

Le titre de ce billet peut paraître très optimiste si on le compare à la sinistrose gouvernementale. Mais il suffit dans un premier temps d’observer la réalité des faits (ce premier billet) et dans un deuxième temps l’émergence de traitements et vaccins nouveaux (2e billet à venir) pour se dire qu’enfin, l’espérance de se débarrasser de ce virus est bien réelle. Encore faut-il que le gouvernement prenne les bonnes décisions.

__________

Pour faire simple, chacun peut consulter chaque jour l’évolution de l’épidémie en cliquant simplement sur Google « Covid-19 statistiques ». Vous aurez accès aux évolutions du nombre de cas, du nombre de décès du jour et la moyenne sur les 7 derniers jours, la couverture vaccinale, le nombre de tests et la positivité de ces derniers, et enfin, le nombre d’hospitalisations, et ce, pour tous les pays. Ces chiffres vous sont présentés pour une semaine, deux semaines, trente jours ou sur toute la période depuis le 1er mars 2020.

Par exemple, en suivant les courbes, vous pouvez relever ces données :

  • 1417 décès le 7 avril 2020, de personnes positives à la COVID-19 au moment du décès,
  • 1138 décès le 20 novembre 2020,
  • 308 décès le 1er avril 2021,
  • 53 décès le 29 août 2021
  • 17 décès le 14 novembre 2021, (moyenne 7 jours 35)

…. de personnes positives à la COVID-19 au moment du décès, car jusqu’à ce jour, toutes les personnes décédées testées positives à la COVID-19 sont déclarées décédées de la COVID-19 !

Exemple France, Hospitalisations sur les 30 derniers jours :

Exemple France, Décès sur les 30 derniers jours

La positivité des tests oscille autour de 3 %, quant au nombre de testés positifs cela ne veut pas dire grand-chose, dans la mesure où ces personnes ne sont pas malades. Il faut les isoler certes, mais c’est tout. Les deux chiffres qui méritent attention sont bien le nombre d’hospitalisations et le nombre de décès. Les courbes ci-dessus ne sont pas de nature à affoler les foules (accès ICI), même si l’hiver va conduire à une augmentation naturelle du nombre de décès toutes causes confondues. Il faut vraiment couper la télé et regarder la réalité du pays et du monde !

__________

Pour s’informer il faut lire autre chose que des slogans

La réalité chiffrée

Il y a d’un côté les effets d’annonces, les slogans qui sont agités par le gouvernement dans des buts inavoués ou alors pour tenter de justifier de nouvelles contraintes pour imposer le tout-vaccin. De l’autre côté, il existe des statistiques et des études qui s’y rapportent. Pour aller plus loin, pour s’écarter des éditorialistes et des infos « cocktails-amer » qui sont servies par nos élites, je vous invite à vous balader à travers les données plus sérieuses publiées par l’ATIH, l’INSEE, ou bien encore le site STATISTA ou l’INED .

__________

L’ATIH : (Agence Technique de l’Information Hospitalière)

Donc, selon le dernier rapport de l’ATIH, qui a fait tant de bruit en affirmant que seulement 2 % des hospitalisations étaient dues à la COVID-19 en 2020, chiffres confirmés par le gouvernement, (ICI), 82 % des décès sont dus à des comorbidités (rapport ATIH-28 octobre 2021). Les 18 % restants seraient à mettre à l’actif du virus, c’est-à-dire, 21 268 décès sur les 118 154 recensés par Santé Publique France (SPF) depuis le 20 mars 2020 !

__________

L’INSEE :

Depuis le début de la crise, l’INSEE publie les courbes du nombre de décès sur les 3 dernières années, ce qui permet de mesurer la surmortalité qui pourrait être attribuée à la COVID-19. Voici la dernière publication :

La courbe de l’année 2021, en bleu, se trouve maintenant sur celle de 2019 qui ne connaissait pas la COVID-19 ! Au 18 octobre 2021, derniers chiffres recensés, il y a eu 1 628 décès en 2021 contre 1 620 en 2019 ! Donc il y a eu 8 décès de plus ! (Pour aller plus loin, tableau ICI)

Ce graphique montre que chaque année, l’automne va générer un rebond des décès toutes causes confondues. Ils passeront de 1600 par jour en moyenne ce mois-ci, à 1700, puis 1800 dans l’hiver pour atteindre 1900 en fin décembre et les 2000 en février avant d’entamer un retour vers les 1600 et moins à partir du printemps. (voir tableau INSEE). Mais déjà, pour le président, ses ministres, ses députés, l’augmentation de ces décès ordinaires est portée à la cause de la COVID-19. Oui, il va y avoir 400 décès de plus par jour entre ce mois-ci et la fin du printemps et cela n’aura rien à voir avec la COVID-19 ! Il en est ainsi chaque année.

__________

STATISTA :

Le site « Statista » a étudié l’âge des personnes décédées. Il indique que 91 % des décès touchent des personnes âgées de plus de 65 ans ! (73 % + de 75 ans ; 18 % entre 65 et 74 ans). Sur les 9 % restants, 8 % ont plus de 45 ans !

Un autre tableau présente le nombre d’infections, de guérisons et de décès jusqu’au 4 octobre 2021.

Sur ces 116 798 décès, seulement 1 167 personnes ont moins de 45 ans !

__________

Le risque de décès par la COVID !

L’INED ; (Institut National d’Etudes Démographiques)

Enfin, pour bien mesurer le taux de létalité, c’est-à-dire le nombre de décès par tranche d’âge, ce qui permet de mesurer le risque, il convient de consulter le site de l’INED qui semble être le seul à délivrer cette information. (Une curiosité tout de même, le nombre total de décès total ne correspond pas à celui donné par santé Publique France. La question a été posée)

Ce qu’il y a d’intéressant dans ces données, ce sont les taux de létalité. Par exemple dans la tranche des 0 à 24 ans, qui compte plus de 19 millions individus, il n’y a eu que 51 décès à la date du 26 juin 2021 ! Le risque est de 0,000257 % ! La question de l’utilité de la vaccination pour les enfants est posée, car en dehors de ces données, qu’est-ce qui peut la motiver ?

__________

Résumé :

  • Du 7 avril 2020 au 14 novembre 2021, l’épidémie est passée de 1417 décès à 17 !
  • Au 14 novembre 2021, il y a eu au total 118 154 décès qui seraient dus à la Covid-19, dont 107 520 de plus de 65 ans ! (91 %)
  • 1,6 % des personnes infectées sont décédées,
  • Le taux de létalité sur l’ensemble de la population est de 0,19 %, dont 0,000257 % pour les moins de 24 ans,
  • Le 18 octobre 2021, l’INSEE constate 8 décès de plus qu’en 2019 !

__________

Pour éviter un reconfinement ?

Le président de la République prend les Français pour des idiots, mais a-t-il tort ? Avant même l’annonce d’une 3e dose qui conditionne le pass sanitaire à partir du 15 décembre, les gens se sont précipités pour se faire inoculer cette 3e dose !

Pourtant, quoi qu’en dise le ministre Véran, ces vaccins sont toujours en phase expérimentale et le consentement libre et éclairé est une condition incontournable. Alors, pour être éclairé, qu’en est-il du Pfizergate ? Qu’en est-il de ces études truquées sur les effets indésirables ? Quelle est la composition exacte des vaccins ARN ? Combien de morts suite à la vaccination ? Toutes ces informations sont dissimulées.

Pourquoi pousser à se faire vacciner de force avec Pfizer ou Moderna alors qu’un vaccin à virus inactivé contre la Covid-19 a fait l’objet d’une pré-commande de 60 millions de doses par la Commission européenne le 10 novembre ?

D’autres solutions sont possibles et ce sera l’objet d’un deuxième billet à venir sur cette espérance grandissante de voir enfin le bout du tunnel.

__________

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s