Présidentielles : dans 4 jours, « normalement le choix est assez simple »

Frédéric Lordon

Ce philosophe et économiste de renom, résume parfaitement ci-dessous la situation dans laquelle nous nous trouvons. Un vrai choix de société.

Frédéric Lordon dresse un tableau limpide : « depuis quatre décennies, le cauchemar s’est considérablement précisé. On devra d’ailleurs à Macron de l’avoir porté à un degré de clarté inédit. La porcherie va nous détruire, tous, hormis les partners et les hallucinés de la classe nuisible qui leur servent de base et voudront « y croire » jusqu’au bout du fantasme ». On se rappelle ici d’Emmanuel Macron appelant les jeunes Français à rêver de devenir milliardaires. De l’enfer des pauvres est fait le paradis des riches : 5 milliardaires possèdent autant que 27 millions de personnes dans ce pays.

Les 500 familles ont doublé leur fortune sous Macron, passant de 500 milliards en 2017 à 1000 milliards en 2021, quand, « en même temps », 8 millions de personnes ont besoin de l’aide alimentaire pour pouvoir bouffer. Nos étudiants font des files d’alimentaires interminables pour pouvoir manger, dans la 6ème puissance mondiale. Ce quinquennat aura réalisé l’exploit de faire naître les deux plus longs mouvements sociaux en France depuis 50 ans : les Gilets Jaunes et les retraites. Des citoyens qui osent manifester pour plus de justice sociale, pour le partage des richesses ? Yeux crevés, mains arrachées, la répression policière a été sanguinaire, à tel point que la France d’Emmanuel Macron a été rappelée à l’ordre par l’ONU et le parlement européen.

Mais face au projet d’Emmanuel Macron, une guerre sociale encore plus féroce en cas de deuxième mandat, où le capital « se « goinfre » de cash avec des restes d’humains broyés dedans », et à l’extrême-droite de Marine Le Pen, grâce à laquelle le capital saignerait également les classes populaires, heureusement, un autre choix de société est possible pour le philosophe.

Cette « chance historique » dont nous parlait l’écrivain Édouard Louis dans un récent entretien, porte un nom : Jean-Luc Mélenchon. Le candidat de l’Union populaire est en bonne position pour se qualifier au second tour, pour propulser le partage des richesses, la bifurcation écologique et la 6ème République, plutôt que l’islam, l’immigration et l’identité nationale, dans un face-à-face avec Macron.

À Saint-Pierre et à Miquelon, c’est samedi 9 avril

__________

Le programme en 3 minutes

1 commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s